Comment voir les atomes ?

Les atomes sont trop petits pour être observés avec un microscope classique. Une pointe assez fine pour détecter les creux et les bosses qu’ils forment permet toutefois à un ordinateur de reconstituer leur image. C’est le principe du microscope à effet tunnel.

Un nano-film d’animation…

C’est en déplaçant des atomes grossis 100 millions de fois pour être visible à l’oeil nu que des scientifiques de la société IBM ont réalisé une vidéo d’animation intitulée “Un garçon et son atome”. Ils ont utilisé un microscope pesant deux tonnes et fonctionnant à une température de -268 degrés.

A première vue, ce petit film d’animation paraît bien simpliste. Pourtant, il a battu tous les records du monde de part sa taille. En effet, il s’agit du « film d’animation le plus petit au monde » (La société IBM vient d’être nommée par le Guinness Book comme étant la détentrice du film le plus petit au monde).

Vivrons nous bientôt 1000 ans ? C’est envisageable…

Vivre éternellement… ou vivre mille ans, c’est ce que promet Laurent Alexandre, chirurgien-urologue, neurobiologiste et fondateur de Doctissimo.fr. Vous connaissez la loi de Moore, selon laquelle la densité des transistors sur les microprocesseurs, autrement dit la puissance des ordinateurs, double tous les deux ans? Et bien il en est un peu de même depuis quelques années pour notre espérance de vie, qui augmente régulièrement chaque année. Depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale, les hommes gagnent en moyenne chaque année trois mois d’espérance de vie. Cette durée va-t-elle continuer à augmenter régulièrement? Va-t-elle stagner après un certain seuil? Ou, troisième scénario, augmenter de manière encore plus rapide et même faire un bond gigantesque? C’est ce que postule Laurent Alexandre, qui nous prédit à certains d’entre nous, d’ici 2030, pourraient avoir une espérance de vie… de mille ans!

Source : http://www.huffingtonpost.fr

Pas la peine d’aller à Hawaï…..

Garrett McNamara , un surfeur hawaïen a annoncé avoir battu son propre record de la plus haute vague jamais surfée au monde.

Le 28 janvier 2013, ce spécialiste des grandes vagues âgé de 45 ans a chevauché une montagne d’eau haute d’environ 30 mètres, à Nazaré, sur la côte du Portugal. Elle pourrait être plus haute que celle surfée au même endroit le 1er novembre 2011, soit une vague de 23,77 mètres reconnue par le Guiness comme «la plus grande jamais surfée».

L’Américain McNamara a réalisé ces exploits grâce à une technique appelée le «tow-in» qui consiste à se faire remorquer par un jet-ski vers la face de la vague et qui permet d’attraper des vagues plus grosses qu’avec la seule force de ses bras, comme dans le surf traditionnel.

La Praia do Norte offre des conditions exceptionnelles pour surfer des vagues géantes grâce à un phénomène géologique dénommé le «canyon de Nazaré»: une faille au fond de la mer de 170 km de long et 5 km de profondeur qui propulse la houle de l’océan Atlantique vers le littoral.

Protéger la Terre contre la chute d’un astéroïde.

Le scénario catastrophe de l’énorme astéroïde qui percute la Terre de plein fouet a surtout fait le bonheur des scénaristes de science-fiction à Hollywood. Mais si les probabilités d’un tel cataclysme sont très faibles, les conséquences sont tellement élevées (destruction d’une région ou d’un pays entier selon la taille et la vitesse du bolide) qu’un petit groupe international de scientifiques a lancé un programme d’étude très sérieux pour essayer d’éviter l’impact d’un «corps géocroiseur», les 8.000 astéroïdes et comètes connus qui passent régulièrement à proximité de notre planète.

Le programme NEOShield (acronyme anglais de bouclier contre objets ­géocroiseurs) a été financé par l’Union européenne et ses organisateurs se sont réunis pour la première fois cette semaine à Berlin. «Nous allons étudier en détail les trois méthodes les plus prometteuses pour dévier la trajectoire des objets dangereux», résume Patrick Michel, directeur de recherche au CNRS, spécialiste des astéroïdes à l’Observatoire de la Côte d’Azur à Nice. La France est bien représentée dans le programme, avec quatre scientifiques sur les 13 participants.

La première méthode est très simple dans son principe: on envoie une sonde spatiale percuter à toute vitesse l’astéroïde. Dans le détail, les difficultés sont nombreuses et vont faire l’objet d’études détaillées.

En lire plus…

Le site TV

Le site.tv est un site à vocation pédagogique mis en place conjointement par :

  • France 5
  • le CNDP
  • le Ministère de l’Éducation Nationale.

 

Il propose des vidéos adaptées à une utilisation en cours (durées de 3 à 12mn) accompagnées de documents pédagogiques pour préparer la séance.