Chapitre VII – Synthèses d’espèces chimiques

I – Synthèse d’une espèce chimique existant dans la nature.

Expérience: synthèse de l’arôme de banane.

Dans un tube à essais, introduire :

  • 2 ml d’acide acétique pur,
  • 2 ml d’alcool isoamylique,
  • quelques gouttes d’acide sulfurique concentré.

Munir le tube à essais d’un réfrigérant à air (long tube fin) et le laisser dans de l’eau très chaude (environ 90 °C) pendant 15 min.

Après refroidissement, verser le contenu du tube à essais dans un verre à pied contenant de l’eau très salée. Agiter puis laisser décanter ; le liquide qui surnage est l’arôme de banane : c’est l’acétate d’isoamyle.

Pourquoi synthétiser une espèce chimique présente dans la nature?

 Extraire une espèce chimique d’un arbre, d’une plante, d’une fleur coûte relativement cher, demande des moyens importants et produit de faibles quantités.

Synthétiser une espèce chimique présente dans la nature permet d’en abaisser le coût, et d‘augmenter sa disponibilité auprès du consommateur.

 

II – Synthèse d’une espèce chimique n’existant pas dans la nature.

1- Expérience : la synthèse du nylon

 

Le nylon est le nom d’une matière plastique utilisée comme fibre textile ; il fut inventé le 28 février 1935 par Wallace Carothers qui travaillait alors chez DuPont, une entreprise de chimie américaine. Il est obtenu par synthèse chimique.
Il fut pour la première fois commercialisée en 1938 avec un premier produit, une brosse à dent dont les poils étaient en nylon.
En 1940 sortait un produit qui allait marquer l’histoire du nylon, les bas pour femme.
Il sert pour les doublures, les blouses, les tabliers, les vêtements de sport, les imperméables, les jupes, les chemises plissées, la lingerie, les bas, les collants, les chaussettes, les sous-pulls, les maillots de bain.
Outre ses applications dans le domaine des industries textiles, ce matériau est également utilisé sous forme massive pour réaliser des pièces mécaniques (en particulier l’industrie automobile). On peut alors le mouler à chaud (il fait partie des thermoplastiques).

 

2- Pourquoi synthétiser une espèce chimique n’existant pas dans la nature ?

 La synthèse s’espèces chimiques n’existant pas dans la nature permet d’améliorer les conditions de vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *